Comment les traders des banques influencent-ils la démocratie ?

Le trading est un métier qui attire bien des gens en raison des avantages qu’il peut apporter sur le plan financier. Le lien que peut avoir le trading et le concept de démocratie pourrait en échapper à plus d’un, cependant il existe bel et bien.

Qui sont les traders des banques ?

Pour devenir trader pour une banque, il est essentiel de suivre un parcours académique spécifique, et le but est d’obtenir les connaissances nécessaires pour pouvoir prendre les bonnes décisions d’achat ou de vente une fois sur le marché. C’est assez différent du métier de trader individuel, entre autres sur le plan des revenus. Si un trader en ligne se sert de ses propres fonds pour générer de l’argent qu’il gardera pour lui, le principal but d’un trader professionnel est de faire fructifier l’argent de l’établissement qui l’embauche.

Ceux-ci bénéficient ainsi du statut de salariés, et peuvent gagner un minimum de 30 000 euros par an, toutefois leur salaire est plus que minime lorsqu’on fait la comparaison avec ce qu’ils gagnent comme bonus. Ceux-ci peuvent aller jusqu’à des centaines de milliers d’euros par an, mais là encore, ce n’est rien par rapport à ce qu’un trader peut faire gagner à sa banque, et là, on parle de plusieurs milliards potentiels dans un seul mois.

Les traders des banques jouent un grand rôle dans l’économie

Le métier de traders de banque consiste à lancer des ordres d’achat et de vente au quotidien. Comme c’est l’argent de la banque qui est ici en jeu, un trader qui travaille pour un établissement bancaire dispose de fonds monétaires quasi-illimités. On sait bien que les grands volumes de transactions peuvent contribuer à défaire une action ou un autre, et cela peut même aller jusqu’à l’économie de tout un pays, comme ce fut le cas plusieurs fois dans le passé.

En plus, avec des technologies qui rendent possible le trading haute fréquence, qui se base sur des milliers voire des millions d’ordres qui sont lancés dans la seconde, simplement pour influencer les prix, le pouvoir entre les mains des banques, mais surtout de ces traders, est actuellement terrifiant. Les dangers de ce type de trading sont indéniables, et on peut par exemple mentionner le crash flash qui a eu lieu au cours des années passées, et qui a nécessité à un reboot des marchés, ce qui n’avait jamais été nécessaire auparavant.

La démocratie n’est pas possible sans égalité des pouvoirs

Les actions entreprises par les traders ne sont pas sans conséquences ; par exemple, si suite à différents choix de ceux-ci, le prix d’un bien en particulier augmentait, cela aurait des impacts sur le grand public, dans la mesure où il est question d’un bien de consommation. À l’opposé, si à cause d’actions menées par des traders, une entreprise venait à perdre de la valeur en bourse, cela peut conduire celle-ci à prendre des mesures pour faire face à ce problèmes, et cela peut résulter jusqu’à des licenciements.

Une démocratie sous-entend que tous les membres de la société ont un impact équivalent sur la vie en société, or on peut difficilement parler d’égalité quand un choix fait par le trader d’une banque peut décider du sort de milliers voire plus de salariés. C’est pourtant le cas actuellement, dans la mesure où les établissements bancaires ont parfois même plus de pouvoir que les gouvernements eux-mêmes.